Enfin une image d'un trou noir?

Share

Au total, six grandes conférences de presse se tiendront simultanément dans le monde entier: "en Belgique (Bruxelles), au Chili (Santiago), en Chine (Shanghai), au Japon (Tokyo), à Taipei (Taïwan) et aux États-Unis (Washington)".

PARIS | Va-t-on enfin pouvoir admirer un trou noir?

La fin du suspense approche: les astronomes du projet Event Telescope Horizon (ETH) vont présenter cet après-midi à 15h le résultat d'une observation croisée visant à capturer l'image d'un trou noir, une première dans l'histoire de l'astronomie.

Event Horizon est en fait un réseau de télescope à travers le monde qui collecte des données depuis 2017 avec un objectif commun: étudier bien plus en détail le fonctionnement des trous noirs.

"Nous pensons vraiment que ce que nous appelons un trou noir existe dans l'univers même si nous n'en avons encore jamais vraiment vu un", explique à l'AFP Paul McNamara, responsable scientifique à l'ESA (Agence spatiale européenne) de LISA Pathfinder, un futur observatoire spatial.

Mais en combinant huit télescopes repartis sur le globe, l'EHT est parvenu à créer un télescope virtuel d'environ 10.000 km de diamètre, proche de la taille de la Terre.

Ils sont tellement massifs que rien ne s'en échappe ni la matière ni la lumière, quelle que soit la longueur d'onde.

On ne sait pas si cela va attiser ou restreindre l'imagination des artistes qui jusque là nous ont fait rêver avec des visuels 2D et 3D assez variés, sans oublier les représentations dans les films et séries, comme le pas très célèbre mais marquant Trou Noir de Disney en 1979. Retrouvez sur le site de La Recherche le texte de Jean-Pierre Luminet, du laboratoire d'astrophysique de Marseille, publié à l'occasion de la livraison imminente de cette image inédite d'un trou noir géant. Il est situé à 50 millions d'années-lumière de la Terre, "à proximité, à l'échelle cosmique, mais 2.000 fois plus loin que Sgr A*", ajoute la collaboration.

Share