Donald Trump annonce le départ de sa ministre chargée de l’immigration

Share

Il s'agit cette fois de Kirstjen Nielsen, la ministre en charge de la Sécurité intérieure.

Régulièrement critiquée sur la scène internationale, elle a notamment été chargée de mettre en œuvre la politique de " tolérance zéro "prônée par Washington, ayant conduit à la séparation controversée de plus de 3 000 enfants migrants de leur famille à la frontière, au printemps 2018. " Son départ signe bien un nouveau durcissement de la politique migratoire de Donald Trump, poursuit Françoise Coste, et cela présage aussi de son intention de faire, à nouveau, de l'immigration un thème central de sa campagne pour la présidentielle de 2020".

Kirstjen Nielsen va être remplacée par le chef du service américain des douanes et de protection des frontières. Le président américain s'était justement rendu vendredi avec Kirstjen Nielsen à la frontière entre les Etats-Unis et le Mexique, où il a commencé à faire ériger un mur pour empêcher le passage des candidats à l'immigration illégale.

Dans sa lettre de démission, Kirstjen Nielsen appelle le Congrès et la justice à faire plus, alors qu'ils se sont opposés à plusieurs initiatives de l'administration Trump à l'instar de ses efforts pour limiter l'immigration en provenance de pays musulmans ou la construction d'un mur à la frontière.

La police aux frontières estime à plus de 100.000 au mois de mars le nombre d'interpellations d'immigrants qui transitent.

Donald Trump annonce le départ de sa ministre chargée de l’immigration

Les démocrates ont immédiatement interprété le départ de la ministre de la Sécurité intérieure comme une nouvelle escalade dans la politique anti-immigration de l'administration Trump.

Kirstjen Nielsen était une proche de John Kelly, l'ancien chef de cabinet de la Maison-Blanche, en poste de juillet 2017 à janvier 2019, parti pour des divergences de vues avec le président américain.

Le président américain n'a pas précisé si Nielsen avait démissionné ou s'il l'avait incitée à partir.

Elle rejoint le bataillon déjà très fourni des ministres et responsables de l'administration Trump à avoir quitté leurs fonctions depuis les débuts du président républicain. Mais la pression s'était accentuée ces derniers jours, avec la hausse du nombre de migrants arrêtés.

Share