Visite de Xi Jinping en France, l'Europe désunie en toile de fond

Share

Le président chinois Xi Jinping a été reçu dimanche soir à Beaulieu-sur-mer (Alpes-Maritimes) par Emmanuel Macron pour un dîner privé.

De son côté, Emmanuel Macron devrait se rendre à Pékin à l'automne prochain. "Je suis ravi de vous accueillir en France", lui a glissé le président français.

Précédés par le couple Macron, Xi Jinping et son épouse sont arrivés vers 19H00 à la villa Kérylos, villa-musée Belle Époque, aux réminiscences grecques, surplombant la Méditerranée à Beaulieu-sur-Mer, à quelques kilomètres de Nice. Signe d'une prise de conscience, même si plusieurs pays européens continuent de faire cavalier seul, la visite de Xi Jinping intervient une dizaine de jours après la publication d'un rapport par l'Union européenne (UE) allant jusqu'à présenter la Chine comme un "concurrent économique" et un "rival".

Mais le volet le plus important de cette visite d'Etat se déploiera sans doute mardi matin, quand les deux dirigeants seront rejoints au palais de l'Elysée par la chancelière allemande Angela Merkel et le président de la Commission européenne Jean-Claude Juncker. L'annonce de la participation de l'Italie à ce pharaonique projet d'infrastructures maritimes et terrestres, via un protocole d'accord " non contraignant ", a précisé le chef du gouvernement italien Giuseppe Conte, a été plutôt fraîchement accueillie par les partenaires européens de l'Italie. Comme le rappelle Femme Actuelle, il y a un an, le président français faisait un voyage officiel en Chine, et il avait offert à son homologue, passionné d'équitation, un cheval de la garde républicaine, Vésuve de Brekha. Quatre personnalités de la gastronomie concocteront les plats: le chef Jean-François Piège s'occupera de l'entrée, Frédéric Anton du plat, la meilleure ouvrière de France en fromagerie Christelle Lohro se chargera de l'assiette de fromage, et la meilleure pâtissière du monde 2018 Christelle Brua préparera le dessert. Elle s'inscrit dans le cadre du 55e anniversaire des relations bilatérales entre les deux pays.

" Si certains pays croient pouvoir faire de bonnes affaires avec les Chinois, ils seront surpris quand ils s'apercevront qu'ils sont devenus dépendants", a-t-il dit, relevant que " la Chine n'est pas une démocratie libérale " en référence au régime communiste chinois, dont les atteintes aux droits de l'Homme sont dénoncées régulièrement par de nombreuses ONG.

Le président Xi Jinping doit rejoindre la principauté de Monaco dans la journée où il retrouvera le Prince Albert II. C'est la première fois qu'un dirigeant aussi influent se rendait en visite officielle sur le Rocher. Outre les intérêts croisés dans le tourisme de luxe et les casinos, Monaco sera en 2019 le premier territoire étranger test pour le déploiement de la 5G par Huawei, le géant chinois des télécoms dont Washington craint qu'il ne puisse servir à Pékin pour espionner les communications de l'Occident.

Share