Pyongyang se retire du bureau de liaison intercoréen (Séoul)

Share

L'administration Trump n'a pas répondu aux sollicitations de Reuters sur ce tweet présidentiel. (AFP/SAUL LOEB)Alors que Pyongyang vient encore une fois de contourner les sanctions internationales et américaines, Donald Trump a annoncé vendredi qu'il annulait les mesures imposées par son propre ministère des Finances en représailles aux méthodes trompeuses de la Corée du Nord pour circonvenir aux sanctions qui lui sont imposées pour qu'elle renonce à son programme nucléaire. Il refuse d'infliger des sanctions supplémentaires à la Corée du Nord, accusée d'avoir commercé avec des entreprises chinoises en dépit des interdictions internationales.

Mais l'incapacité le mois dernier de Donald Trump et Kim Jong-un à se mettre d'accord sur une solution à l'épineux dossier du nucléaire nord-coréen et sur l'allègement des sanctions semble avoir remis en question la détente, bien que les deux camps fassent part de leur intention de poursuivre les discussions.

It was announced today by the U.S. Treasury that additional large scale Sanctions would be added to those already existing Sanctions on North Korea.

Le dirigeant républicain a en fait anticipé des mesures qui n'avaient pas été encore officialisées.

Toutefois, selon le Washington Post, qui cite des responsables au sein de l'administration, le tweet du président ferait référence à des sanctions futures qui n'ont pas été annoncées et qui étaient programmées pour les "prochains jours".

Jeudi, le conseiller à la Sécurité nationale de M. Trump, John Bolton, avait déclaré que les sanctions visaient à empêcher la Corée du Nord de se livrer à des "pratiques illicites dans le trafic maritime".

La Maison-Blanche, elle, a justifié ce choix par la bonne entente entre Donald Trump et son homologue nord-coréen. Difficile de démêler le vrai du faux, d'autant que la porte-parole de l'exécutif américain, Sarah Sanders, n'a pas été plus explicite: "Le président Trump apprécie le dirigeant Kim et il ne pense pas que ces sanctions soient nécessaires". "L'incompétence flagrante et la confusion à la Maison Blanche, c'est encore pire", a-t-il tweeté.

Share