Les Parisiennes battues par Chelsea

Share

En froid avec une partie de ses supporters depuis le fiasco du Paris SG face à Manchester United en Ligue des champions, le club de la capitale fait cette fois bloc derrière une partie de ses ultras.

Ce soir, les Féminines du PSG se déplaçaient sur la pelouse de Chelsea dans le cadre du match aller des quarts de finale de l'UEFA Women's Champions League.

Fait rare en football féminin, des troubles ont émaillé l'avant-match. Des incidents sporadiques, impliquant des supporters venus de France ont eu lieu à la gare londonienne de Waterloo et à celle de Wimbledon. Les autorités ont réussi à identifier les éléments perturbateurs avant de les intercepter aux abords du stade. La police anglaise les accuse de dégradations et détention d'objets dangereux. Un homme qui était dans le car a été arrêté pour possession de drogues de classe A et les autres passagers ont été escortés hors de la zone par la police.

Absentes de la Ligue des champions la saison dernière, les joueuses du PSG, finalistes de la compétition en 2015 et 2017, vont devoir s'employer pour rejoindre les demi-finales, où pourraient les attendre les Lyonnaises, tombeuses de Wolfsbourg la veille (2-1).

Selon Le Parisien, ils ont été raccompagnés à la frontière britannique.

"Nous manifestons notre soutien le plus entier aux fans du PSG", a réagi à mi-journée ce vendredi le club parisien constatant que plusieurs supporters avaient été refoulés du stade.

De son côté, le PSG explique que la police n'a pas apporté de preuves concernant la présence d'une telle arme lors des fouilles, et se plaint d'une "grosse confusion".

Share