Le chanteur breton Yann-Fañch Kemener est mort

Share

Ses collaborations diverses (au sein du groupe Barzaz mais aussi avec Dan Ar Braz, Didier Squiban, Alain Genty, Aldo Ripoche, Anne Auffret, Marcel Guilloux...) et son timbre de voix singulier ont fait de lui une figure emblématique du chant breton. Élevé en breton et en musique, il est très tôt influencé par ses arrières grands-mères, des chanteuses de kan-ha-diskan. Sa mémoire a été saluée par de nombreuses personnalités et de nombreux amateurs de musique. "Il a œuvré pour la langue bretonne et sa représentation en dehors de la Bretagne", a déclaré à l'Agence France-Presse le maire de Trémeven, Roger Colas, confirmant une information de Ouest-France. Son cancer le fatiguait et Yann-Fañch Kemener avait du se résoudre à réduire ses prestations musicales au grand dam de ses fans.

" LIRE AUSSI - Connaissez-vous l'histoire de la Bretagne? ". Il avait notamment participé à la " Nuit celtique " au Stade de France qui avait rassemblé quelque 100 000 spectateurs en 2002 et à de nombreux festivals interceltiques.

En quarante-cinq ans de carrière, Yann-Fañch Kemener a formé plusieurs générations de musiciens et de chanteurs.

Le Peuple breton d'avril reviendra sur cet artiste militant, sur ce " grand " de la scène bretonne.

Ses obsèques seront célébrées ce mardi 19 mars en l'église de Sainte-Tréphine (Côtes-d'Armor).

Share