Mozambique : impact imminent du cyclone Idai

Share

Une soixantaine de morts et des milliers de déplacés ont été enregistrés au Mozambique après le passage des pluies torrentielles.

Le Bureau de la coordination des affaires humanitaires des Nations-Unies (OCHA) a indiqué, jeudi, que les inondations causées par le cyclone tropical Idai depuis le début de ce mois ont touché plus d'un million de personnes et causé la mort d'au moins 122 personnes au Mozambique et au Malawi.

"Le cyclone Idai a frappé une population déjà en difficulté et donc extrêmement vulnérable". Les images partagées sur les réseaux sociaux ont montré des dommages importants lors du passage de la tempête avec de grands arbres déracinés et des habitations englouties. Les pluies diluviennes et les vents violents ont ravagé Beira, ville de 500000 habitants coupée du monde. On dénombre au moins 31 morts, et plus de 70 disparus.

L'aéroport du chef-lieu de la province de Sofala a été "dévasté", a rapporté à l'AFP un responsable du responsable de l'Institut national de gestion des catastrophes (DMNI). Rues et routes inondées, toits envolés, poteaux électriques arrachés, la quatrième ville du pays et ses quelque 500.000 habitats ont été frappés de plein fouet.

La police et des contrôleurs du travail au noir ont interpelé mardi plusieurs.

Les niveaux des pluies qui tombent ce vendredi matin sur le Mozambique. Le cyclone tropical a frappé dès jeudi soir Beira et sa région avec des vents allant de 180 à 190km/h.

Interrompu dès jeudi matin à cause de l'arrivée d'Idai, le trafic aérien intérieur mozambicain est resté suspendu toute la journée de vendredi. Il est passé à 56 morts et près de 83 000 déplacés selon les autorités.

Selon les prévisions des services météorologiques locaux, de fortes pluies devraient persister jusqu'à dimanche sur la ville de Beira et tout le centre du pays.

Le Mozambique, l'un des pays les plus pauvres au monde, subit régulièrement le passage de cyclones qui provoquent des inondations massives.

Au moins vingt-quatre personnes sont mortes dans le sud-est du Zimbabwe balayé ces dernières heures par le cyclone Idai, le plus puissant survenu en Afrique australe depuis Eline en 2000, a annoncé ce samedi 16 mars le ministère zimbabwéen de la Communication.

Les autorités malawiennes ont monté à la hâte près de 200 camps pour accueillir les sinistrés, qui y vivent dans des conditions précaires à la merci du paludisme.

Share