La première voix non genrée pour assistant vocal — Q

Share

La plupart des assistants virtuels intégrés aux smartphones, tablettes et autres appareils connectés ont des noms et une voix féminine par défaut, à l'exemple de Cortana, Alexa ou Siri. Ils peuvent répondre à nos questions, ils nous assistent pour nos achats ou parviennent à nous divertir.

"Le collectif Equal AI, qui milite pour développer les aspects éthiques de l'intelligence artificielle, a travaillé conjointement avec des linguistes, des ingénieurs et des techniciens et a fait appel à des volontaires pour enregistrer des voix non genrées, ni masculines ni féminines", raconte L'Obs. Une initiative menée par une agence de marketing et lancée cette semaine vise à les convaincre d'offrir une troisième option: une voix non genrée. En s'appuyant sur des recherches, l'équipe a constaté qu'un timbre dont la fréquence se situe entre 145 et 175 hertz est perçu comme non-genré. Virtue a ensuite envoyé ces échantillons à 4.600 personnes en Europe, en leur demandant laquelle correspondait le mieux à un genre neutre. "Au début, je pensais que cela allait être compliqué". On ne se pose sans doute même pas la question.

Baptisé Q, le résultat est effectivement une voix au genre indéfinissable, de type androgyne, comme on peut le constater sur la démonstration audio interactive mise en ligne. Une voix féminine est préférée quand il s'agit d'assister et de donner des conseils, alors qu'une voix masculine sera jugée plus autoritaire et directive.

La situation actuelle, où l'on offre seulement une voix masculine ou féminine, " perpétue des stéréotypes de genre dommageables, exclut les personnes non binaires et fait reculer la progression du monde sur la perception du genre ", affirme-t-on. "Q est un pas en avant dans l'innovation parce qu'elle ouvre une véritable critique de ces systèmes de croyance", estime Julia Carpenter, chercheuse en Interaction humaine et robotisée. La prochaine étape pour Virtue est d'implémenter une IA qui donnera vie à Q.

Share