"Voyager avec les enfants, ça ne simplifie pas les choses" — Roger Federer

Share

Deux jours après son magnifique "thriller" de 3h25' contre Marton Fucsovics, Stan Wawrinka est resté très loin du compte. C'est la 22e fois en 25 rencontres que Federer domine Wawrinka.

Le No 1 mondial Novak Djokovic et sa vis-à-vis féminine Naomi Osaka sont pour leur part tombés de haut: ils ont été éliminés, sèchement, deux mois après avoir remporté l'Open d'Australie. Victorieux 6-1 7-5 de l'Allemand Peter Gojowczyk (ATP 85) au deuxième tour de ce premier Masters 1000 de l'année qu'il a déjà enlevé à cinq reprises, le Bâlois est exact au rendez-vous avec Stan Wawrinka (ATP 40).

Stan Wawrinka s'est imposé 6-4 6-7 (5/7) 7-5 devant le Champion du Geneva Open sur sa cinquième balle de match après 3h25' de jeu. Le Vaudois ne s'est ménagé aucune balle de break face, il est vrai, à un Roger Federer des grands soirs. Pour Roger Federer, une telle mésaventure ne survient pratiquement jamais.

En inscrivant les cinq premiers points et - mieux - les cinq premiers jeux de ce 32e de finale, le joueur aux vingt titres du Grand Chelem, en quête de son sixième titre à Indian Wells, a immédiatement montré à son adversaire qui était le patron. C'est un guerrier et un winner. Il est en confiance, il vient de gagner à Dubaï, il joue bien, se sent bien, il est frais physiquement. Mais le Suisse est revenu également sur ces derniers mois compliqués, marqués par des blessures: "C'est pour ça que je me suis autant battu pour revenir à un certain niveau".

Au-delà des 100 titres, il ne faut pas oublier le chiffre ahurissant des 150 finales disputées par Federer: "Je pourrais les énumérer l'une après l'autre, même si je ne me souviens pas du score". "Cela me donne toujours des frissons de jouer à Indian Wells", a reconnu le quintuple vainqueur de l'épreuve.

Stanimal peut-il vaincre le Roi Federer?

Share