Les offres des concurrents d’EDF toujours plus attractives pour les consommateurs — Electricité

Share

Le tarif réglementé dans le secteur de l'électricité est de moins en moins prisé.

Les fournisseurs historiques dans l'électricité et le gaz naturel ont encore perdu du terrain en 2018 auprès des consommateurs.

Les fournisseurs historiques, qui proposent également des offres de marché, continuent leur progression amorcée en début d'année 2018, avec 56000 sites supplémentaires au quatrième trimestre 2018 en offre de marché (soit un total de 272 000).

Le marché de la fourniture d'électricité aux particuliers a été libéralisé il y a plus de dix ans. A l'instar de plusieurs fournisseurs alternatifs, il a ainsi commencé, fin 2017, avec l'offre Vert Electrique, qui propose de l'électricité garantie d'origine renouvelable et module le prix de l'électricité, pour sa déclinaison " week-end", en fonction des jours de la semaine. Mais le réveil risque dêtre très dur pour les 25,6 millions de ménages abonnés au tarif bleu réglementé d‘EDF. EDF vise, "d'ici 2022, 2 millions de nouveaux clients en offres de marché en électricité", indique le groupe.

Après avoir gelé le tarif réglementé d'électricité cet hiver à la suite du mouvement des "gilets jaunes", le gouvernement va devoir entériner au printemps la hausse du tarif réglementé, évaluée à 5,9 % par le régulateur. D'après la commission de régulation de l'énergie, les offres de marché dans l'électricité ont séduit 456 000 clients supplémentaires au quatrième trimestre 2018, contre 401 000 au troisième trimestre 2018. Les clients peuvent ainsi choisir librement entre les tarifs réglementés de vente (TRV) vendu par l'opérateur historique (EDF) ou des offres de marché, à prix libre, vendus à la fois par l'ancien monopole et des opérateurs alternatifs. La part de marché des concurrents d'Engie est nettement plus élevée (43,6 %) pour les clients non résidentiels qui représentent plus des trois quarts de la consommation.

Share