Le temple maçonnique de Tarbes dégradé par des Gilets jaunes

Share

Quelque 450 gilets jaunes avaient participé à la manifestation qui se tenait plus tôt à Tarbes.

Selon le média, vers minuit, alors qu'il ne restait qu'une petite centaine de personnes dans le centre-ville, une voix s'est élevée appelant à aller "à la gendarmerie et chez les Francs-Maçons", après quoi des manifestants se sont dirigés rue Dalloz.

Les forces de l'ordre sont intervenues rapidement.

Un manifestant, "gilet jaune et masque sur le visage a commencé à s'en prendre à l'interphone qu'il a arraché".

Soudain, il a grimpé sur le mur, franchi les grilles et ouvert de l'intérieur le grand portail.

"Quatre épées, dérobées à l'intérieur du lieu de culte, ont été retrouvées un peu plus loin, sur le rebord des fenêtres de la banque de France", affirme de son côté l'antenne régionale de France 3, précisant qu'une enquête avait été ouverte par la sûreté urbaine.

Après presque quatre mois d'existence, le mouvement refluait déjà depuis plusieurs semaines, selon les chiffres officiels, systématiquement contestés par les manifestants.

Les premières constatations de la police technique et scientifique ont été effectuées dans la nuit.

Share