Algérie : Emmanuel Macron "salue" le renoncement d'Abdelaziz Bouteflika à un cinquième mandat

Share

La colère des Algériens a-t-elle été entendue? Abdelaziz Bouteflika a renoncé lundi à briguer un cinquième mandat. Une information rapportée par Le Point.

Emmanuel Macron a salué mardi à Djibouti "la décision" du président algérien Abdelaziz Bouteflika de ne pas briguer un cinquième mandat et a appelé à "une transition d'une durée raisonnable", rapporte l'agence AFP.

Il a ajouté qu'il n'y aura pas d'élection présidentielle le 18 avril, dont le report qui a été réclamé "vient donc pour apaiser les appréhensions qui ont été manifestées afin d'ouvrir la voie à la généralisation de la sérénité, de la quiétude et de la sécurité publique". Alors qu'il est extrêmement affaibli depuis 2013 par un AVC, le président de l'Algérie a annoncé qu'il renonçait aux élections présidentielles.

Hier, son ministre des Affaires étrangères, Jean-Yves Le Drian avait apporté un soutien sans réserve à la décision de Bouteflika.

"Au lendemain des grandes manifestations, qui se sont déroulées dans le calme et la dignité à travers toute l'Algérie, la France exprime l'espoir qu'une nouvelle dynamique à même de répondre aux aspirations profondes du peuple algérien puisse s'engager rapidement ", a ajouté le ministre français.

Emmanuel Macron a fait savoir son souhait que la "conférence nationale" destinée, en Algérie, à rédiger un projet de Constitution, puisse déboucher sur une "transition d'une durée raisonnable".

Share