Le surf aux JO de Paris, ça se précise

Share

Les sites des trois disciplines urbaines (breakdance, skateboard et escalade) n'ont pas été arrêtés, a souligné Tony Estanguet.

Les organisateurs de Paris-2024 ont officiellement proposé jeudi le breakdance, l'escalade, le surf et le skateboard comme sports invités au programme de leurs Jeux Olympiques.

La commission du programme olympique puis la commission exécutive du CIO vont désormais étudier la proposition du Cojo, avec une première validation attendue fin mars puis le CIO entérinera définitivement le programme en décembre 2020, après les Jeux de Tokyo, comprenant les 28 sports olympiques et ces quatre disciplines invitées.

" Pour la toute première fois dans l'histoire des Jeux, Paris 2024 va ouvrir l'expérience olympique au grand public, et donner la possibilité à chacun de participer à une épreuve grand public comme le marathon, sur le même parcours et dans les mêmes conditions que les athlètes olympiques", explique le Comité d'organisation des Jeux olympiques (Cojo) dans un communiqué. Et pour aller encore plus loin, le triple champion olympique a annoncé "vouloir faire passer les spectateurs des tribunes aux terrains de jeu" en organisant notamment un marathon de masse, ouvert à tous, sur le même parcours et le même jour, juste après le marathon des athlètes des JO. Tout comme le squash, le ski nautique, le billard cette discipline faisait partie des sports encore en réflexion.

Tony Estanguet a insisté sur la nécessité de "parler aux nouvelles générations", "si on veut que les jeunes se mettent au sport", en évoquant des "sports particulièrement vivants sur les réseaux sociaux ".

En tout, ces nouveaux sports devraient représenter 248 sportifs en respectant la parité hommes-femmes. Le verdict est tombé ce jeudi matin à Paris La Défense Arena, le stade qui accueillera les épreuves de gymnastique. La candidature du squash avait été retoquée aux JO de Rio en 2016 et de Tokyo en 2020. Biarritz alliée à Capbreton-Hossegor-Seignosse ainsi que Lacanau sur la côte atlantique ont déposé leurs candidatures pour accueillir les épreuves de surf.

Le budget total prévu des Jeux olympiques s'élève aujourd'hui à 6,8 milliards d'euros: 3,8 milliards, issus du privé (CIO, sponsors, billetterie), sont consacrés à l'organisation des compétitions -un chiffre qui peut évoluer en fonction des recettes- et 3 milliards, dont 1,5 milliard fourni par les pouvoirs publics (Etat, collectivités), sont consacrés aux chantiers pour les équipements pérennes.

"Avec Paris-2024, les spectateurs des Jeux deviennent enfin acteurs des Jeux", a voulu résumer Estanguet.

Share