Un possible Banksy pro-gilets jaunes à Bordeaux

Share

Il évoque la "Petite fille au ballon", cet oeuvre de Banksy, qui s'était autodétruite lors de la vente aux enchères en octobre dernier.

Pastiche ou original? Un pochoir évoquant la "Petite fille au ballon" du street artist Banksy, revêtue cette fois-ci d'un gilet jaune et le bras levé avec la main arrachée et ensanglantée, a fait son apparition sur les murs de Bordeaux, l'un des bastions du mouvement.

C'est sur un mur du cours d'Albret, le long de l'hôpital Saint-André à Bordeaux qu'une fillette en gilet jaune est apparue ce samedi, comme le rapporte nos confrères de Sud-Ouest. De plus, Banksy lui même n'a fait aucune mention de cette œuvre sur les réseaux sociaux où il est d'ordinaire actif.

Un trouble entretenu par un autre graf, retrouvé cette fois place de la Bourse, là où débute chaque samedi les manifestations des gilets jaunes: lui représente "le rat anarchiste", cher à Banksy.

L'artiste n'a, pour l'instant, pas revendiqué ces œuvres sur son site internet ou sur les réseaux sociaux, ce qui laisse planer le doute sur le véritable créateur des pochoirs bordelais. Ce qui fait à nouveau douter de nombreux internautes sur l'authenticité de ce dessin. Mais à la place du "A" encerclé, symbole de l'anarchie, le rongeur brandit une pancarte proclamant "RIC", évocation du fameux referendum citoyen que réclament les "gilets jaunes".

Mais ceux qui veulent y croire soulignent que les images sont apparues peu après un concert donné le 14 février à l'Arkea Arena de Floirac par le groupe britannique Massive Attack. Or, parmi les rumeurs les plus persistantes sur l'identité réelle de Banksy, figure le nom de Robert del Naja, qui n'est autre que... le chanteur de Massive Attack. En attendant, les services de propreté de la ville n'avaient encore rien effacé lundi à la mi-journée.

Share