Koffi Olomidé rattrapé par son passé, il sera jugé en France

Share

Il est soupçonné d'avoir, à plusieurs reprises, agressé sexuellement et séquestré quatre de ses danseuses en région parisienne entre 2002 et 2006.Âgé de 61 ans, il a été renvoyé le 31 janvier 2019 en correctionnelle par une juge d'instruction de Nanterre.

Le huis clos devrait être demandé par les parties civiles, a-t-on appris de source proche du dossier.

Le mois prochain, la justice Française nous situera sur le sort de koffi Olomide. Ainsi, sa présence a ce rendez-vous n'a pas été confirmée.

Mis en examen en février 2012 pour viols aggravés, le chanteur congolais a vu les chefs de poursuite retenus contre lui allégés, l'enquête n'ayant notamment pas pu prouver que l'une des plaignantes était mineure au moment des faits.

Le patron du Kartier Latin également poursuivi pour avoir facilité l'entrée et le séjour irrégulier en France des plaignantes et pour les avoir fait travailler illégalement en les sous-payant, voire en les privant de rémunération. Leur avocat David Desgranges a regretté l'absence du principal prévenu.

"Selon son avocat, Me Marsigny, le chanteur a " fermement " contesté les faits qualifiés de " mensonges ".

Les faits, qui sont imputés à la star de 62 ans, se seraient déroulés entre 2002 et 2006. En 2012, il avait aussi été condamné pour des violences sur son producteur. Il reste encore actuellement, dans le viseur de la justice zambienne qui a d'ailleurs émis un mandat d'arrêt contre lui pour avoir violenté la même année, un photojournaliste rwandais à Lusaka.

Quatre citoyens ont déposé un recours mardi contre le soutien de 250'000 francs.

Le Festival du film international sur les droits humains (FIFDH) explorera en.

Share