La police le torture avec un serpent: il avoue tout

Share

Le policier hurle sur cet homme soupçonné d'être un pickpocket.

Des mesures disciplinaires sont en vue à l'encontre d'officiers de police ayant drapé un serpent autour du cou d'un suspect en Papouasie, pour obtenir ses aveux sur le vol de téléphones portables. On peut y voir des policiers utiliser un serpent, pour pousser un homme suspecté de vol de téléphone mobile à avouer son méfait, rapporte Le Parisien. Le policier ne se contente pas de cette réponse lapidaire et semble vouloir placer le serpent dans la bouche du suspect.

Le porte-parole de la police de Papouasie a quant à lui indiqué: " Institutionnellement, nous ne reconnaissons pas une méthode d'interrogatoire aussi peu professionnelle, et nous garantissons qu'une telle méthode inhumaine ne se reproduira plus à l'avenir. Il n'a pas identifié le policier en question ni précisé si d'autres feraient l'objet d'enquêtes.

Alors que cette séquence a indigné beaucoup d'internautes, Tonny Ananda Swadaya, chef de la police du district de Jayawijata, où s'est produit l'incident, s'est excusé publiquement.

Certains policiers indonésiens utilisent des moyens plutôt surprenants, et en tous cas décriés, pour obtenir les aveux de suspects.

Toutefois, il a souligné que le serpent était apprivoisé, non venimeux et donc inoffensif. "Nous travaillerons de façon plus". Ainsi, selon l'avocate et défenseure des droits de l'Homme Veronica Koman, cette vidéo vient corroborer des témoignages d'activistes papous, qui " savent depuis longtemps que des serpents sont utilisés par la police et par l'armée " au cours d'interrogatoires. La scène se déroule en Papouasie, à l'est de l'Indonésie. Elle a connu plusieurs accès de violences ces dernières années avec notamment l'assassinat par des rebelles indépendantistes de 16 ouvriers d'une compagnie publique employés à construire des ponts et des routes dans un projet majeur d'infrastructure.

Share