Royaume-Uni : Plus de permis de conduire pour le prince Philip

Share

Le prince, 97 ans, connu pour son tempérament fougueux et son humour corrosif, a pris sa retraite de ses fonctions publiques en août 2017. Outre-Manche, l'affaire avait fait les choux gras de la presse qui se demandait, en filigrane, si l'époux de la reine Elizabeth II pouvait encore se permettre de continuer à conduire. En effet, après mûres réflexions, il a choisi de renoncer volontairement à son permis de conduire. Or, depuis son accident de voiture, le 17 janvier dernier, nombreux sont ceux qui s'interrogeaient sur ses capacités physiques à être au volant. La puissante Land Rover Freelander que conduisait le prince s'est renversée après être sortie d'une allée du domaine royal pour s'engager sur une route et être entrée en collision avec une Kia. La passagère a eu un poignet cassé et la conductrice a été légèrement blessée à un genou. Il était sorti indemne mais "ébranlé", selon un témoin, d'un accident de la route survenu mi-janvier près de Sandringham, où Elizabeth et Philip passent une grande partie de l'hiver. Et, fort heureusement, le bébé qui se trouvait à l'arrière n'a pas été blessé. Dans la soirée du samedi 9 février, un porte-parole de la famille royale a annoncé, dans un communiqué, que le duc d'Edimbourg a pris une décision radicale suite à l'incident. Un porte-parole du palais de Buckingham a confirmé à CNN que cette lettre avait été envoyée par Philip. Autre élément à charge: il avait été photographié conduisant sans ceinture de sécurité 48h à peine après l'accident.

Le duc d'Edinbourgh, s'était dit "profondément désolé" d'avoir blessé cette femme.

Share