Démission du conseiller spécial Ismaël Emelien — Élysée

Share

Le Point indique que M. Emelien restera en fonction jusqu'à la fin du mois de mars ou au début du mois d'avril, lorsque paraîtra son livre coécrit avec David Amiel, autre conseiller du chef de l'État.

Le conseiller spécial du chef de l'État, dont le nom a surgi dans l'affaire Alexandre Benalla, a confié au Point ce lundi 11 février que sa démission, convenue depuis avec Emmanuel Macron depuis novembre, sera effective fin mars-début avril.

"Par éthique personnelle, je me suis astreint en tant que conseiller spécial du président à un silence absolu qui n'est pas compatible avec la parution d'un tel ouvrage", a commenté cette coïncidence Ismaël Emelien. "Mon départ correspond à une nouvelle étape de mon engagement (.) Je veux retrouver la confrontation en première ligne", assure-t-il à l'hebdomadaire. Il justifie sa démission par la prochaine parution d'un livre qu'il cosigne sur le progressisme.

Son départ s'ajoute à celui du conseiller communication d'Emmanuel Macron, Sylvain Fort, annoncé en janvier, ainsi que celui du conseiller politique Stéphane Séjourné ou encore de la conseillère communication internationale Barbara Frugier. Je resterai à l'entière disposition du président et je continuerai à l'aider.

Surnommé le "couteau suisse de la macronie" par Alexis Kohler, le secrétaire général de l'Élysée, Ismaël Emelien, 31 ans, fait partie de la garde rapprochée d'Emmanuel Macron, aussi appelé les "Mormons", depuis ses débuts à Bercy. Ismaël Emelien démissionnera de Bercy pour rejoindre En marche! avant même le départ de son patron du gouvernement, et deviendra l'un des stratèges de la campagne présidentielle.

Ismaël Emelien a été mis en cause dans l'affaire Benalla depuis que l'ex-chargé de mission du président a affirmé à la police lui avoir transmis des vidéos obtenues illégalement après de la police, qui étaient censées le disculper dans le déroulé des violences du 1 mai.

Share