Les 450 magasins Micromania de France menacés de fermeture — Jeux vidéo

Share

Qui ne connait pas les magasins Micromania en France?

Quoi qu'il en soit, après que la toile ait eu le temps de déverser toute sa haine envers Micromania, ou au contraire les soutenir en ayant une vision défensive, voire purement économique, il est temps pour le concerné de clarifier les choses, via un communiqué de presse officiel.

En proie à un déficit de 816 millions de dollars, GameStop, qui détient la chaîne de magasins dédiée aux jeux vidéo, recherchait désespérément un repreneur depuis le mois de juin 2018. Il est désormais trop tard.

Son directeur général Laurent Bouchard a tenu à appuyer le fait que depuis la fusion avec Zing, la boîte engendrait des bénéfices chaque année et qu'il n'y avait aucune raison que les objectifs soient modifiés à l'avenir, dont celui de pousser les produits dérivés qui rapportent de plus en plus. Son action en bourse s'est ensuite écroulée, atteignant son plus bas niveau depuis 2005, sous la barre des 12 dollars. La concurrence forte avec des sites comme Amazon ou de la grande distribution, mais aussi l'évolution des modes de consommation du jeu vidéo, notamment la dématérialisation, ont déjà fortement touché le secteur.

Mais, pour survivre, le groupe n'exclut pas de fermer un certain nombre de ses 7.000 boutiques dans le monde. Par ricochet, les 450 magasins Micromania en France qui emploient entre 1000 et 1500 salariés pourraient eux aussi être affectés de près ou de loin par ces dettes.

Share