Incendie à Rio: le rêve brisé de 10 espoirs de Flamengo

Share

Le football brésilien a été endeuillé vendredi par un incendie qui a fait au moins 10 morts dans des installations hébergeant des jeunes joueurs du centre de formation de Flamengo, le club de football le plus populaire du Brésil, à Rio de Janeiro.

Selon les sapeurs pompiers venus secourir les victimes et circonscrire le lieu, l'incendie a débuté vers 5 heures soit 6 heures à Abidjan.

L'identité des personnes décédées n'a pas encore été révélée, mais des jeunes joueurs âgés de 14 à 17 ans auraient passé la nuit au sein des installations ravagées par les flammes. "La police va enquêter sur les causes de l'incendie", a déclaré le Lieutenant Colonel Douglas Henaut.

Le footballeur brésilien Neymar, attaquant vedette du Paris SG, a posté sur son compte Instagram une simple image du logo de Flamengo sur fond noir avec le message: "Mes condoléances". Les pompiers ont été appelés à 5h17 du matin heure brésilienne (8h17, heure française) précise GloboEsporte qui ajoute qu'à 7h20, l'incendie était sous contrôle.

L'incendie s'est donc déroulé dans le centre d'entraînement de Flamengo surnommée Ninho do Urubu (nid du vautour).

Plus tard dans la journée, les clubs du monde entier ainsi que de nombreux joueurs se sont montrés solidaires sur les réseaux sociaux face à ce drame vécu par le club brésilien. Suite à cette tragédie, le match qui devait opposer Flamengo à Fluminense, ce samedi dans le cadre de la demi-finale du championnat carioca, a été reporté. "Je n'arrive pas à y croire", a réagi le joueur madrilène sur Twitter.

Celui-ci, a tweeté son soutien aux victimes: " Quelle triste nouvelle!

Share