Journée mondiale contre le cancer : les estimations régionales aux Antilles-Guyane

Share

"Le cancer est responsable d'un décès sur huit dans le monde, soit une mortalité supérieure à celle du sida, de la tuberculose et du paludisme réunis".

L'organisation mondiale de la Santé (OMS) a indiqué que la maladie du cancer est devenue comme une peine de mort au Yémen. La maladie continue en effet à prendre de l'ampleur à travers le monde avec 18,1 millions de nouveaux cas et 9,6 millions de décès en 2018. "Au regard de ce triste constat, vous conviendrez avec moi que nous sommes face à un véritable drame, car la seule évocation du cancer au Niger réduit le patient et ses parents à la fatalité" a déclaré la première Dame Dr Lalla Malika Issoufou en lançant la campagne.

Par ailleurs, dans le cadre du programme relatif à la surveillance et à l'observation épidémiologiques des cancers, le Réseau français des registres des cancers (Réseau Francim), le service de biostatistique et de bioinformatique des Hospices Civils de Lyon, l'Institut national du cancer et Santé publique France ont publié pour la première fois des estimations d'incidence et de mortalité à une échelle régionale et départementale pour 24 cancers dans l'Hexagone et aux Antilles-Guyane. Les partenaires nationaux et bilatéraux du Niger ne sont pas en marge de ce combat. C'est pourquoi le ministre Idi Illiasou Maïnassara a tenu à les remercier et à les encourager dans tout ce qu'ils font pour accompagner le Niger dans ces efforts de lutte contre le cancer.

Selon Mme Belbaraka, le manque d'activité physique favorise également l'apparition de certains cancers comme celui du sein ou du colon. Sur la liste des femmes, c'est toujours le cancer du sein qui arrive en premier avec 36% des cas révélés. La célébration de cette Journée a pour objectif de faire connaitre la maladie cancéreuse et les moyens qui existent pour la combattre.

Les mauvaises habitudes alimentaires notamment, la surconsommation d'aliments riches en sucre et en gras, l'excès de viandes rouges et de charcuteries, la consommation d'alcool et du tabac, l'obésité et l'inactivité physique s'avèrent être des facteurs importants de risques de cancer. Le mode de vie et les comportements au quotidien ont un impact important sur notre risque de cancer.

Alimentation équilibrée, zéro tabac, activité physique régulière...

Share