Décès d'un "gilet jaune" en Belgique: le chauffeur suspecté relâché

Share

À la suite du décès, vendredi soir à Visé, d'un Gilet jaune renversé par un camion, la manifestation statique va, cette fois, se compléter par une marche blanche à travers les rues du centre de Liège.

Soupçonné d'un délit de fuite après l'accident mortel considéré comme "un acte volontaire". Mardi, le suspect "s'est présenté volontairement à la police fédérale de Liège et a été longuement entendu", a indiqué la porte-parole du parquet de Liège Catherine Collignon.

"Le chauffeur de camion originaire de Dongen, arrêté samedi soir à la demande de la justice belge et soupçonné d'une collision mortelle à Visé (Belgique), a été libéré dimanche sur ordre du procureur", a annoncé la police néerlandaise dans un communiqué. Le drame s'est produit sur un barrage filtrant mis en place par quelques dizaines de "gilets jaunes" vendredi vers 19h sur l'autoroute E25 à Vizé, dans la région de Liège, en direction de Maastricht (Pays-Bas).

Deux manifestants avaient voulu s'interposer lorsqu'un camion a emprunté l'unique voie laissée libre par les manifestants, qu'ils réservaient aux voitures. L'un des deux, Roger Borlet, 49 ans, est passé sous les roues du véhicule. En France, pays où a démarré ce mouvement le 17 novembre, une dizaine de personnes sont décédées dans des accidents liés aux manifestations de "gilets jaunes".

Share