Deschamps ne dirait pas non au PSG

Share

On comprend la réaction de Didier Deschamps qui a dû répondre à une question bien spécifique sans trop avoir le temps d'y réfléchir.

Éric Cantona, connu pour son franc-parler, et qui a côtoyé Didier Deschamps comme joueur chez les Bleus, avait accusé Didier Deschamps d'avoir écarté Karim Benzema mais aussi Hatem Ben Arfa en raison de leurs " origines nord-africaines ". Questionné sur la possibilité d'entraîner le Paris Saint-Germain un jour, l'ex-capitaine et entraîneur de l'OM n'a pas exclu cette idée. "Plus sérieusement, je ne me vois pas entraîner autre chose que l'équipe de France pour le moment", a expliqué le sélectionneur des Bleus au micro d'Europe 1. On vit avec, mais, à ce moment-là, j'ai considéré que la ligne blanche avait été franchie et quand on franchit la ligne blanche, il y a un point de non-retour, a poursuivi Deschamps, Je sélectionne des joueurs français, ils sont tous français et ça ne m'est jamais arrivé de ne pas sélectionner quelqu'un pour des raisons de couleur ou de religion.

"Il y a une rivalité, mais il y a pas mal de joueurs qui ont fait des allers-retours, qui ont porté les deux maillots et qui ont réussi dans les deux clubs, a rappelé celui qui est sous contrat avec la FFF jusqu'en 2020".

"C'est plus une rivalité de supporters", juge Didier Deschamps. "Après, pour les acteurs en eux-mêmes, c'est différent. Le point commun, c'est la difficulté d'entraîner ces deux clubs, parce que ce sont deux contextes très particuliers, avec un environnement et des exigences qui sont très élevées." . Il est ensuite revenu en 2009 en tant qu'entraîneur, permettant au club phocéen de gagner des titres après dix-sept ans de disette.

Share