Le président Ali Bongo va rentrer au bercail — Gabon

Share

Julien Nkoghe Bekalé a aussi été ministre du Travail et de l'Emploi. La nomination de Julien Nkoghe Bekale intervient alors que Faustin Boukoubi, ancien secrétaire général du PDG a été élu, ce vendredi 11 janvier, à une écrasante majorité, nouveau président de l'Assemblée nationale du Gabon. Originaire de la province de l'Estuaire, M. Nkoghe Bekalé avait déjà occupé les fonctions de ministre du Pétrole durant le premier septennat d'Ali Bongo avait d'être limogé sans une nouvelle affectation.

"Par décret du président de la République est nommé chef du gouvernement M. Julien Nkoghe Bekale", annonce dans la nuit de vendredi 11 janvier au samedi 12 janvier 2019, un communiqué de Jean-Yves Teale, le secrétaire général de la présidence gabonaise. Le nouveau Premier ministre vient en remplacement d'Emmanuel Issoze-Ngondet, en fonction depuis 2016.

Pour rappel, Ali Bongo a été victime d'un AVC à Riyad en Arabie Saoudite; après les premiers soins, il a été transféré à Rabat au Maroc pour sa convalescence. Il a également fréquenté l'Assemblée nationale, en qualité de député du premier siège du département du Komo Mondah.

Depuis la proclamation des législatives par la Cour constitutionnelle, le gouvernement Emmanuel Issoze Ngondet III avait "cessé d'exister".

L'état de santé d'Ali Bongo fait l'objet de nombreuses spéculations.

Ils jugent le président en incapacité de gouverner, tout en parlant de "guerres de clans" autour des proches du chef de l'Etat, opposant notamment Brice Laccruche au chef des services de renseignement, Frédéric Bongo. Alors que le front sociopolitique est en ébullition, il devrait faire valoir ses talents de médiateur, conformément à l'article 3 de l'ordonnance n°23/PR/2010 du 10 août 2010 portant institution du médiateur de la République.

Le nouveau chef du gouvernement, âgé de 56 ans, a été plusieurs fois ministre de l'actuel chef de l'Etat, mais aussi du père de ce dernier, Omar Bongo, décédé en 2009.

Il est clair que le retour d'Ali Bongo Ondimba au Gabon, après une longue période d'absence va normaliser au mieux la vie institutionnelle gabonaise.

Share