Reprise des vols à l'aéroport d'Heathrow, après le signalement d'un drone — Londres

Share

Sur son compte Twitter, la police de Londres disait avoir " reçu des informations concernant un vol de drone dans les environs de l'aéroport Heathrow " vers 17 h 05. Elle n'était pas en mesure de préciser le nombre de vols affectés par l'incident.

Les départs ont été interrompus "par mesure de précaution", tandis que le personnel de l'aéroport travaillait de concert avec la police afin de "prévenir toute menace à la sûreté des opérations", a précisé la porte-parole.

Quelques semaines après les perturbations à l'aéroport de Gatwick, c'est l'aéroport londonien d'Heathrow qui est touché. L'armée avait alors été appelée en renfort pour assurer la sécurité du site.

Les fauteurs de troubles s'exposent à une lourde sanction pour ce qui a été qualifié d'"acte criminel extrêmement irresponsable" par le ministre britannique des Transports. Il leur sera par ailleurs interdit d'utiliser leurs machines volantes dans un rayon de cinq kilomètres autour des aéroports contre un kilomètre actuellement.

Au Royaume-Uni, les propriétaires de drones devront d'ici la fin de l'année s'enregistrer et passer un test de pilotage.

Les policiers pourront infliger des amendes pouvant aller jusqu'à 100 livres sterling si un utilisateur de drone refuse de faire atterrir l'appareil ou ne présente pas la preuve de son enregistrement.

L'incident, qui a impacté des des centaines de vols et plus de 140 000 passagers a été jugé suffisamment sérieux pour décider de mettre en place une parade avec le projet d'installer des systèmes anti-drone, au prix d'un investissement de plusieurs millions de livres sterling.

La police a également été critiquée pour son traitement de l'affaire à Gatwick, après avoir admis comme 'une possibilité' qu'il n'y ait jamais eu de drone à proximité de l'aéroport. Suspecté, un couple a été arrêté puis relâché sans inculpation.

Share