L’explosion rue de Trévise en dix images

Share

Pour le moment, la piste de l'accident est privilégiée.

Un incendie se serait d'abord déclenché dans la boulangerie, suivi d'une forte explosion. La majorité des vitres de la rue ont été soufflées par l'explosion, des voitures ont été retournées et des devantures arrachées.

10h10. Un premier bilan de la préfecture de police fait état d'au moins 20 blessés dont 2 en état d'urgence absolue.

Le journaliste français Matthieu Croissandeau, parmi d'autres journalistes et témoins, a fait état d'une explosion au plein centre de Paris, rue de Trévise, ce matin du 12 janvier.

Le bilan du sinistre s'élève, pour l'heure, à vingt personnes blessées, selon la préfecture de police de Paris rapporte Le Figaro.

Le député La République en marche du 9e arrondissement, Sylvain Maillard, a expliqué au micro de BFMTV qu'il s'agissait bien d'une "explosion accidentelle". Ils avaient été appelés pour une fuite de gaz et étaient en train de faire évacuer les habitants et les passants lorsque la déflagration s'est produite.

"J'étais à quelques mètres de la rue de Trévise quand j'ai entendu un énorme bruit d'explosion". "On est descendu et on a vu un immeuble en feu ", a ajouté son frère". "J'ai été réveillée par l'effet de souffle", raconte encore à l'AFP Claire Sallavuard, qui habite le 6 rue de Trévise, l'immeuble où se trouve la boulangerie. "Toutes les fenêtres de l'appartement ont explosé, toutes les portes qui étaient ouvertes sont sorties de leurs gonds, pour sortir de la chambre j'ai dû marcher sur la porte, les enfants étaient paniqués, ils pouvaient pas sortir de leur chambre", précise-t-elle.

Dans les rues, plusieurs touristes, valises à la main, évacuaient les nombreux hôtels de cette zone centrale de la capitale parisienne, a constaté une journaliste. Un homme pieds nus, l'air hagard, les cheveux blanchis par la poussière, était pris en charge par les secours.

Le ministre de l'Intérieur Christophe Castaner est sur place.

Share