La fille de R. Kelly qualifie son père de "monstre"

Share

Le chanteur américain R. Kelly jugé pour pornographie enfantine et accusé de " relation sexuelle indécente " avec des mineures n'a jamais été condamné.

"À toutes les personnes qui pensent que je devrais m'exprimer au sujet de ou contre tout ce qu'il se passe en ce moment". Croyez-moi, j'ai été profondément affectée par tout ça (...) Je veux juste que vous compreniez que le mot " dévasté " est un euphémisme pour tout ce que je ressens actuellement " a-t-elle écrit sur Instagram. Malheureusement, à la suite de mes propres réflexions et à la suite de tout ce que m'a famille a enduré à cause de lui et de ses choix de vie, cela fait plusieurs années que mon frère, ma sœur et moi ne l'avons vu ni ne lui avons parlé. C'est bien ma dernière intention. Je prie pour toutes les familles et pour toutes les femmes qui ont été touchées par les actions de mon père. Il vient de perdre le soutien de sa fille Joann Kelly.

Elle revient ensuite sur ses rapports actuels avec son père. " Je sais pertinemment qui il est". J'ai grandi dans cette maison. Pour la mêmes raisons, et plus encore, ma mère n'a pas parlé à mon père depuis des années. Depuis la diffusion du documentaire "Surviving R. Kelly" qui le présente comme un violeur et un pédophile, Joann Kelly a traité son père de monstre dans une publication sur instagram. On y voit notamment des témoignages déchirants de personnes accusant le chanteur d'avoir eu des relations sexuelles avec des jeunes filles de moins de 16 ans alors qu'il était lui-même majeur.

"Buku Abi explique également qu'elle, son frère, sa sœur et sa mère ont coupé les ponts avec l'interprète de I Believe I Can Fly". "S'il vous plaît, contactez-nous", a déclaré Kim Foxx. Il n'a pas réagi publiquement au contenu du documentaire depuis sa diffusion, jeudi, vendredi et samedi.

Share