Un voleur de téléphone violemment abattu — Brésil

Share

L'un d'eux en a fait l'amère expérience samedi soir dans le quartier de Jacarepagua, à l'ouest de la Cité Merveilleuse.

Polyana Viana, 26 ans, attendait un Uber, assise au pied de son immeuble, lorsqu'un individu s'est approché d'elle et lui a demandé l'heure. Elle s'exécute, mais l'homme ne bouge pas et lui dit: "Donne-moi ton téléphone portable, je suis armé". Ne bouge pas, je suis armé', a-t-il dit.

Ce que ne savait pas l'agresseur, c'est que sa victime était une combattante de MMA. Celle qui cumule aujourd'hui 10 victoires contre 2 défaites en MMA avait pu les mettre en déroute grâce à un coup de poing bien senti. Une fois son adversaire au sol, elle lui a placé un étranglement arrière, avant de l'immobiliser avec une clef de bras. Face aux dégâts physiques causés par la combattante de MMA comme on peut le voir sur la photo, la police a d'abord conduit l'homme aux urgences avant d'aller au poste pour prendre la déposition de la victime. Ainsi, avec quelques coups de poing et de pieds, elle a bien réglé le compte de ce hors-la-loi qui a transité par l'hôpital avant d'être fixé sur son dernier sort en prison. Je pense qu'il a eu peur. Je lui ai dit non. Le voleur a même fini par supplier la combattante d'appeler la police, craignant d'être frappé trop lourdement. " Comme les coups sont partis très vite, je crois qu'il était effrayé " a expliqué Polyana Viana avant de mentionner que le pistolet était en carton comme elle l'avait soupçonné. "Ne fais rien, je suis armé", dit l'agresseur à la jeune femme, qui raconte son histoire au site américain MMA Junkie. Qui devrait rapidement lui trouver un combat après le buzz.

Share