Kim Jong-Un chez Xi Jinping une nouvelle fois — Chine

Share

Après son arrivée, le dirigeant nord-coréen a rencontré le président chinois Xi Jinping pendant une heure, a indiqué l'agence de presse sud-coréenne Yonhap.

Kim Jong Un est parti lundi de la gare de Pyongyang à bord d'un train, a rapporté l'agence de presse officielle nord-coréenne KCNA.

Kim Jong Un a déclaré que "son pays ferait en sorte que le deuxième sommet entre les dirigeants de la Corée du Nord et des États-Unis débouche sur des résultats qui seront salués par la communauté internationale", selon Chine nouvelle. Un de ces voyages a eu lieu peu de temps avant son sommet à Singapour avec le président américain Donald Trump.

Kim Jong-un cherche sans doute à coordonner sa stratégie avec celle de "l'empereur rouge", au moment où des négociations sont en cours pour déterminer le lieu d'un nouveau tête-à-tête avec le président américain sur le dossier nucléaire.

Les discussions entre Pyongyang et Washington sur l'arsenal nucléaire nord-coréen sont dans l'impasse depuis Singapour. La venue de Kim Jong Un intervient une semaine après un avertissement aux États-Unis.

Le président Xi est à l'origine de cette visite en Chine, qui doit s'achever jeudi, selon l'agence officielle Xinhua.

L'homme fort de Pyongyang a regagné son pays jeudi 9 janvier après une visite surprise en Chine.

En 2018, Kim Jong Un avait effectué 3 déplacements en Chine.

Dans ce contexte, "la Chine va présenter ses réussites à M. Kim afin d'aider la Corée du Nord à réaliser sa transition économique et la dénucléarisation de la péninsule le plus vite possible", prévoit l'expert.

D'après Wang Sheng, de l'Université de Jilin, les efforts de désarmement nucléaire entrepris par Pyongyang et son rapprochement avec Washington s'expliquent notamment par la confiance que la RPDC éprouve à l'égard de Pékin. Aucun traité de paix n'a été signé au terme de la guerre de Corée (1950-1953), la péninsule restant divisée entre deux Etats techniquement en guerre.

Après avoir échangé menaces et insultes, MM.

Pour Kim Jong-un, il y aurait une logique à jouer la carte d'un équilibre stratégique entre la Chine et les Etats-Unis, qui sont les deux grandes puissances dans la région, considérant que c'est la meilleure chance d'atteindre son objectif visant à conserver les armes nucléaires et à faire croître l'économie de la Corée du Nord simultanément.

Share