Le président de la Banque mondiale Jim Yong Kim annonce sa démission

Share

Jim Yong Kim, président de la Banque mondiale, institution dédiée au développement, à la lutte contre la pauvreté et à la lutte contre le réchauffement climatique.

Dans un communiqué publié lundi, l'Américain Jim Yong Kim, 59 ans, fait savoir avec surprise qu'il quitterait son poste le 1er février, soit quatre ans avant la fin de son second mandat.

Dans un communiqué, Jim Yong Kim, qui a présidé la Banque mondiale (BM) pendant six ans après y avoir été promu par Barack Obama, indique seulement qu'il va rejoindre "une société" d'investissements et se focaliser "sur les investissements dans les infrastructures dans les pays en développement". L'Américain d'origine coréenne a précisé qu'il rejoindrait une entreprise spécialisée dans les investissements dans les infrastructures dans les pays en développement.

Alors que l'institution multilatérale a toujours été dirigée par un Américain, cette tradition pourrait être abandonnée à l'occasion de la sélection du successeur de Jim Yong Kim par les administrateurs qui représentent ses 189 pays actionnaires. "Le personnel est sous le choc", confie une source de l'institution.

"Le travail de la Banque mondiale est plus important que jamais".

Kristalina Georgieva, CEO de la Banque mondiale, assurera la présidence ad interim à partir du 1er février.

Share