Le député LREM Hervé Berville ciblé par une lettre raciste

Share

Jean-François Mbaye a par ailleurs reçu le soutien de la ministre de la Santé, Agnès Buzyn, et du ministre de la Transition écologique, François de Rugy.

Le député Jean-François Mbaye (LREM) a annoncé vendredi avoir reçu une lettre à caractère raciste accompagnée de menaces de mort.

Dans ce courrier non signé, l'auteur des lignes demande aussi au député natif de Dakar, au Sénégal, "de quel droit un Africain vient se mêler des problèmes de la France". Le politicien français de 40 ans est aussi reproché d'être un "un 'noir de service' comme ceux que l'on case dans les pubs afin de faire croire que les Français ne sont pas racistes".

M.Mbaye, élu en juin 2017 député LREM de la 2e circonscription du Val-de-Marne, a promis de déposer une plainte. "Je suis encore plus déterminé à éradiquer le fléau raciste de notre beau pays la France" poursuit jean-François Mbaye dans son tweet. Hervé Berville (député en Cotes d'Armor) et Laetitia Avia (Paris), cités dans la lettre, ont également réagi sur Twitter.

"A la lâcheté et la bassesse de l'anonymat, s'ajoutent l'infamie et la bêtise des propos racistes et haineux ici tenus".

Sur les réseaux sociaux, le député PS Luc Carvounas, le secrétaire fédéral du PS 94 et conseiller régional Jonathan Kienzlen lui ont également témoigné de leur soutien. "Qu'ils soient asiatiques, noirs, arabes, homosexuels", déclare Jean-François Mbaye, en affirmant que ce combat contre le racisme et la haine en général est de chaque instant". Je suis très touché que toute la classe politique ait su se mettre derrière le drapeau tricolore et la République au-delà de nos confrontations d'idées. On sent que ça a été écrit, imprimé, il n'y a pas de faute. C'est comme ça que je suis entré à l'Assemblée, c'est comme ça que j'en sortirai.

Share