Décès d'un jeune joueur après un match amateur à Dijon — Rugby

Share

Il n'avait que 23 ans, suivait des études d'ingénieur à Dijon.

Sur les réseaux sociaux, ses amis et le personnel hospitalier ont annoncé le décès d'un jeune joueur, Nathan. Son état de santé s'était considérablement détérioré et il avait sombré dans le coma il y a dix jours, avant de décéder, dimanche.

L'émotion est forcément vive dans le climat actuel. Avant lui, Adrien Descrulhes (17 ans), joueur amateur de Riom et Louis Fajfrowski (21 ans), qui évoluait en Pro D2 à Aurillac, avaient succombé à un traumatisme crânien et à un arrêt cardiaque, également suite à des plaquages.

Le décès du jeune homme, dimanche, est intervenu plus d'un mois après le match disputé le 24 novembre en milieu d'après-midi dans le cadre d'un tournoi entre écoles d'ingénieurs, a précisé une chargée de communication de l'établissement, confirmant une information de Rugbyrama.

Un match de rugby a de nouveau été endeuillé par la mort d'un joueur. Et pourtant, je persiste à dire que notre sport n'est pas dangereux. Bien que l'affrontement soit inévitable, le défi purement physique avec des joueurs de plus en plus lourds, puissants et des schémas tactiques qui se résument à se rentrer dedans et à marquer son adversaire ont pris le dessus sur ce qui était destiné à être un sport d'évitement. "Il a été plaqué dans les règles avant de se relever".

Parmi les réponses à son message, celle d'un personnel médical de l'hôpital émeut terriblement. Il peut désormais reposer en paix. "Je vous embrasse, soyez forts".

Share