France-Lundi vert : Appel à des lundis sans viande ni poisson !

Share

Les 500 signataires de l'appel évoquent "des raisons impératives de diminuer collectivement notre consommation de chair animale en France" telles que "la sauvegarde de la planète, la santé des personnes et le respect de la vie animale". Cette action "a pour ambition de sensibiliser notre pays à la nécessité de modifier son comportement alimentaire pour des raisons qui s'additionnent: l'environnement, la santé et l'éthique animale", a souligné Laurent Bègue, psychologue social et directeur de la Maison des sciences. Ce défi, qui entre dans le cadre d'une campagne visant à encourager les Français à modifier leur comportement alimentaire, propose de cesser la viande et le poisson chaque premier jour de la semaine. Il préconise de ne manger ni viande ni poisson tous les lundis.

Le " lundi vert " n'est pas une nouveauté. Les participants sont ensuite invités à s'inscrire en remplissant un questionnaire sur leurs habitudes alimentaires, leur caractère et leur sensibilité avec le monde animal. Ils devront chaque semaine signifier s'ils continuent ou non leur engagement et recevront un message hebdomadaire de motivation ainsi que des recettes "viandes free" pour les aider à trouver des alternatives, a expliqué Laurent Bègue, professeur à l'université de Grenoble et signataire de la tribune, à l'AFP.

"On peut tous faire un effort pour favoriser au moins la qualité par rapport à la quantité", explique Allain Bougrain-Dubourg, président de la Ligue pour la protection des oiseaux (LPO), aspirant à "devenir à terme végétarien". Cette dernière bénéficie également du soutien d'ONG comme Greenpeace ou Sea Shepherd. Chaque mardi, vous recevrez des notifications, vous demandant de renseigner votre aptitude à changer vos habitudes. "J'en connais parmi les signataires qui prennent l'avion plusieurs fois par mois et qui ont un bilan carbone désastreux", ajoute celle qui considère l'élevage comme une filière "très importante " en France, ajoutant: "De nombreux Français aimeraient bien, eux, manger de la viande mais n'en ont pas les moyens". Il rappelle que "l'organisation mondiale de la santé a établi que la viande rouge transformée était une cause certaine de cancer". "Le sort des poissons n'est pas plus enviable que celui des animaux terrestres". Les viandes restent cependant une source de protéines importante, et contenant des acides aminés indispensables (à l'inverse des protéines végétales) que notre organisme ne sait pas fabriquer.

Share