Etats-Unis: Un homme sort du coma après avoir été débranché

Share

"Ils nous ont dit qu'il se dirigeait vers une mort cérébrale", relate sa fille Preston.

Au mois de décembre dernier, un père de famille est sorti du coma quelques heures après avoir été débranché par ses proches.

Selon la chaîne locale KMTV3, Scott Marr, 61 ans, a été transporté à l'hôpital après avoir été retrouvé gisant sur son lit. Malgré sa prise en charge par le personnel du Methodist Hospital d'Omaha, son état s'aggrave rapidement.

Nous lui avons dit au revoir avant de l'extuber. A tel point que, dès le lendemain de son admission, les neurochirurgiens avaient annoncé à sa famille que le cerveau du patient était très enflé et "qu'elle devait se préparer pour la réalité de la situation".

Mais ce père de quatre enfants a continué de respirer sans assistance.

Le jour même, après avoir quitté l'hôpital, la famille a pris rendez-vous pour la crémation et les funérailles. A la demande de sa femme, le patient a réussi à bouger ses pouces et ses orteils. "Je lui ai demandé de remuer ses doigts de pied, et il les a tout doucement remués", a raconté sa fille sur le récit de France info.

Ce réveil miraculeux pousse les médecins à refaire d'autres tests, qui révèlent que Scott Carr avait été victime d'une affection cérébrale appelée syndrome de leucoencéphalopathie postérieure réversible: "Elle est généralement causée par l'hypertension artérielle, mais il y a beaucoup de choses qui peuvent en être la cause. Nous nous inquiétions du fait que, dans ce cas précis, le processus soit irréversible et qu'il amène à une mort cérébrale", précise l'équipe médicale.

Revenu d'entre les morts sans séquelles, Scott Carr parle de "miracle assez effrayant " auprès du Omaha World-Herald: "Je ne suis pas un homme extrêmement religieux".

Une histoire incroyable. En effet, au Nebraska (Etats-Unis), un homme s'est subitement réveillé de son coma après avoir été débranché.

"Je ne veux pas en faire une grosse affaire de religion mais je vais vous dire: c'était un joli miracle", affirme Scott Marr, qui a depuis repris le cours de sa vie et répond désormais au surnom de "l'homme miraculé".

Share