SMIC, retraites, gaz… ce qui va changer dès le 1er janvier

Share

Comme chaque année, plusieurs mesures entrent en vigueur à partir du 1er janvier.

L'année 2019 va être encore riche en changements pour les ménages sur le plan des prélèvements obligatoires. "Tous les salariés célibataires sans enfant auront 100 euros de plu jusqu'à 1 560 euros net de revenus", a détaillé Edouard Philippe. Cette mesure devrait mettre quelques temps à se mettre en place, et ceux qui auront été prélevés en trop seront remboursés.

Le dispositif ACCRE sera étendu à l'ensemble des créateurs/repreneurs d'entreprise.

Investissement locatif dans l'ancien: pour l'achat d'un bien à rénover dans une zone éligible, la loi Denormandie permet sous conditions de réduire ses impôts jusqu'à 21% du prix d'acquisition sur 12 ans.

Taxation des géants du numériquesnbsp;: les GAFA (Google, Apple, Facebook, Amazon…) sont aujourd'hui taxés sur leur chiffre d'affaires, leurs revenus publicitaires et la revente des données personnelles.

Les heures supplémentaires sont à nouveau exonérées d'impôt sur le revenu au 1er janvier 2019, et ce jusqu'à 5000 euros nets par an. Il est désormais de 1521 € brut mensuel et 1204 € net pour 35 heures.

La prime d'activité revalorisée... pour certains.

- Les cotisations retraite des salariés du privé augmentent, mais sans ouvrir de droits supplémentaires sur leurs futures pensions. Pour un cadre payé 4.749,00 euros bruts par mois, la cotisation employeur va augmenter de 31 euros par mois et celle du salarié de 19 euros par mois. Pour les retraités, cela se fera par le biais des caisses de retraite. Aide au permis de conduire de 500 euros pour les apprentis qui pourront entrer en formation tout au long de l'année. Les heures qui ont déjà été acquises sont converties au taux de quinze euros.

- La réglementation de l'apprentissage change: la limite d'âge maximum passe de 26 à 29 ans, avec une durée de travail pour les apprentis augmentée.

Minimum vieillesse : il est augmenté de 35 € par mois pour une personne seule (838 €) et de 54 € pour un couple (1348 €). Revalorisés officiellement au 1 janvier, les retraités verront leurs pensions de base évoluer début février. Ils seront en outre incités à travailler plus longtemps, jusqu'à 63 ans au moins, via un nouveau système de "bonus-malus". Ceux qui prendront leur retraite à 62 ans subiront une décote de 10% pendant 3 ans (même s'ils ont cumulé tous leurs trimestres).

Dans la foulée, le prix du gaz diminuera de 2% à compter de la nouvelle année.

La Contribution sociale généralisée (CSG) va baisser pour 5 millions de retraités.

Les promotions dans les supermarchés seront limitées à 34 % du prix de vente au consommateur.

Le prix du gaz devrait même diminuer de 1,9% au 1er janvier. La plupart des fabricants ne l'ont pas répercuté, préférant rogner leurs marges, mais certains paquets atteignent aujourd'hui 8,20 €. Le prix du timbre augmenteLes prix des timbres vont augmenter en moyenne d'environ 10%. Ce coup de pouce supplémentaire bénéficie aussi aux personnes touchant 0,8 Smic ou 1,4 à 1,5 Smic mais dans des proportions moindres.

Produits chimiques: le glyphosate est interdit à la vente pour les produits à usage non professionnel.

La prime à la conversion sera doublée, passant ainsi de 2.000 à 4.000 euros pour les salariés qui ne paient pas d'impôts et parcourent plus de 60 kilomètres aller-retour pour se rendre sur leur lieu de travail. Elle peut aller jusqu'à 5000 € pour une voiture hybride, même d'occasion.

Lutte contre la conduite sans assurance: policiers et gendarmes sont dotés depuis le 1er janvier du fichier des véhicules assurés, afin de détecter plus facilement les fraudes. -1,9% en moyenne grâce au recul du prix de cette énergie. Le remboursement minimum par la Sécurité sociale et les mutuelles complémentaires passera de 199,71 à 300 euros.

Nouveaux remboursements à 100%: les examens obligatoires pour les enfants de moins de 6 ans seront entièrement pris en charge, comme les consultations de prévention du cancer du sein et du col de l'utérus pour les femmes de plus de 25 ans. A titre de rappel, le minimum vieillesse atteindra 900 euros par mois au 1er janvier 2020.

Les retraites vont être légèrement augmentées, de 0,3%, un taux largement inférieur à l'inflation.

Share