Espace. La face cachée de la Lune explorée pour la première fois

Share

Un sol accidenté, un cratère et des collines au loin. C'est désormais chose faite: la Chine vient en effet de réussir le tout premier alunissage d'un module d'exploration sur la face cachée de la Lune.

La Chine a réussi le premier alunissage jamais réalisé sur la face cachée de la Lune. Cette première mondiale est un aboutissement d'un processus qui a commencé il y a longtemps et qui a permis à la Chine de se positionner dans la durée comme un mastodonte de la conquête spatiale. En plus de la topologie difficile, le climat est également redoutable: la nuit lunaire (qui correspond à 14 jours sur Terre) est marquée par des températures pouvant descendre jusqu'à -173°C. Pendant la journée (également équivalente à 14 jours), elles peuvent atteindre 127 degrés. Et pour corser la difficulté, le Chang'e-4 a été envoyé en direction d'une région du pôle sud de la Lune, le Bassin Aitken, dont le terrain est particulièrement complexe et escarpé.

L'empire du milieu veut aussi mener des études afin de savoir dans quelle mesure la culture de tomates et d'autres plantes elle possible sur la face cachée de la Lune.

C'est la deuxième fois que Pékin envoie un engin explorer la surface lunaire après le Yutu (Lapin de jade) en 2013, qui est resté actif pendant 31 mois.

Francis Rocard, astrophysicien et responsable du programme d'exploration du système solaire à l'agence spatiale française (CNES), explique qu'avec le déploiement de nouvelles antennes sur cette partie de l'astre, il sera possible d'écouter l'espace profond en étant à l'abri de la pollution radio de notre planète.

La prochaine mission chinoise déjà baptisée Chang'e 5 aura pour but de récupérer des échantillons et de les ramener sur Terre.

La Chine investit des milliards dans son programme spatial, piloté par l'armée. Elle souhaite ainsi envoyer à terme des humains sur la Lune et un robot sur Mars.

"Pékin a dévoilé en novembre une réplique de sa première grande station spatiale (" Palais céleste ") qui devrait être opérationnelle aux alentours de 2022 et succéder à l'ISS, la Station spatiale internationale.

Share