34 ans de retards cumulés sur la seule année 2018 — Trafic aérien

Share

Quasi doublement des annulations de vols au départ ou à l'arrivée en France, augmentation de 21 % des retards supérieurs à deux heures. Un bilan qui s'explique en partie par les nombreux mouvements sociaux du secteur. "Il y en a eu beaucoup cette année", analyse Anne-Laure Hery, porte-parole d'Air Indemnité.Une hausse du trafic aérien en général. En tout, les retards et annulations ont progressé de 55,9 % l'an dernier.34 ans de retards. LIRE AUSSI Retard ou annulation de son vol: comment se faire indemniserMultiplications des mouvements sociaux. "Rien que pour cette compagnie, on comptabilise une quinzaine de jours de grèves entre février et mai 2018". Les perturbations liées aux contrôles aériens n'octroyant par ailleurs aux passagers que peu de droit de dédommagements.

Les trois compagnies qui ont subi le plus de retard dans les aéroports français sont Tunisair (11,35 % des vols), la française Twin Jet (6,73 %) et la tunisienne Nouvel Air (5,79 %). A l'inverse, les compagnies les plus ponctuelles ont été Ukraine International Airlines (0,26 % des vols perturbés), la grecque Aegan Airlines (0,51 %) et Emirates (0,58 %). Air Indemnités estime à plus d'un milliard d'euros le cumul des remboursements que doivent encore effectuer les compagnies aériennes, qui peinent à faire face à un nombre toujours croissant de demandes.

Share