Astronomie. La sonde New Horizons, voyage au bout de l’espace

Share

Le 1er janvier à 5h33, la sonde New Horizons doit passer en trombe au-dessus de l'objet spatial, à environ 6,4 milliards de kilomètres, du berceau terrien, avec une approche à seulement 3.500 kilomètres de sa surface pour cette première " première " de l'année.

Il s'agira d'une simulation sous forme de film d'animation, accompagné d'une chanson inédite du guitariste de Queen Brian May en bande sonore.

Pour en avoir le cœur net, ils ont décidé d'envoyer New Horizons l'étudier, après que la sonde eut accompli en 2015 - neuf ans après son lancement - sa principale mission: envoyer des images extrêmement détaillées de Pluton. A cette distance, il faut plus de six heures pour qu'un signal fasse la navette entre la Terre et la sonde.

Ultima Thulé porte son nom en hommage à une île présente dans la littérature médiévale et très éloignées des côtes. Elle se trouve dans la ceinture de Kuiper, un vaste disque cosmique, reliquat de l'époque de la formation des planètes que les astronomes appellent parfois le "grenier" du système solaire.

Vue d'artiste de l'astéroïde Ultima Thulé, potentiellement double ou bilobé. Ces choses sont là depuis le début et on pense qu'elles n'ont pas changé. ", a tweeté samedi le scientifique Alan Stern".

C'est le télescope spatial Hubble qui a découvert Ultima Thule en 2014. Ils ne sont plus sûrs de sa taille, l'estimant environ 100 fois plus petit que la planète naine Pluton.

Si tout se déroule comme prévu, au lendemain du premier jour de 2019, les premières images prises par New Horizons devraient être envoyées vers la Terre.

" l'objet le plus primitif jamais rencontré par un engin spatial " Hal Weaver, du laboratoire de physique appliquée à l'université Johns Hopkins.

"Cette fois, " on va essayer d'avoir des images d'Ultima avec une résolution trois fois supérieure à celle utilisée pour Pluton", explique M. Stern".

→ Vous pourrez suivre l'événement sur le site de la Nasa. La mission est dangereuse. Après des semaines de recherche, les équipes de New Horizons ont confirmé le 18 décembre que la voie était libre: pas d'anneaux ou de petite lune sur sa trajectoire risquant de détruire le vaisseau. Un monde situé dans la ceinture de Kuiper, à 6,5 milliards de kilomètres du Soleil, dont le surnom de Ultima Thule signifie bien "au-delà du monde connu". A cette allure, si elle heurtait un débris aussi petit qu'un grain de riz, elle pourrait être détruite instantanément.

Son administrateur Jim Bridenstine a également promis des nouvelles d'une autre sonde, OSIRIS-REx, qui doit se mettre en orbite autour de l'astéroïde Bennu la nuit de la Saint-Sylvestre.

Share