Confronté à la mère d’Alexia, Jonathann Daval avoue le meurtre

Share

Il était revenu sur ses premiers aveux évoquant un " complot familial ".

Jonathann Daval, qui avait avoué le meurtre de sa femme lors de sa garde à vue en janvier, s'était rétracté en juin pour accuser son beau-frère d'en être l'auteur et sa belle-famille d'avoir conclu un "pacte secret" pour lui faire endosser ce crime.

Ceux-ci, tout comme les parents d'Alexia qui doivent être confrontés à leur tour à Jonathann Daval en début d'après-midi ont vigoureusement rejeté ces assertions. Pourquoi Alexia portait-elle des traces de coups au visage, outre la strangulation? Des propos qui avaient mené aux confrontations de ce vendredi.

Les parents d'Alexia Daval à leur arrivée au tribunal. L'homme entretenait un lien particulier avec Isabelle Fouillot qui l'a aidé à se confier.

Cette rencontre, l'avocat de la défense Me Schwerdorffer lui-même pressentait qu'elle serait décisive. Selon le procureur, Jonathann Daval a raconté que "tout s'est passé très vite". "Selon le procureur, après ses aveux, il " s'est mis à genoux devant sa belle-mère, manifestement pour solliciter son pardon ". Le retour à la version exposée par le meurtrier présumé en janvier 2018 semble agir comme une clarification dans le dossier.

Les confrontations se sont déroulées dans le bureau du juge d'instruction au troisième étage du palais de justice, mais Martine Henry, la mère de Jonathann Daval, était aussi venue au tribunal, pour soutenir son fils "par la pensée", ainsi que le frère du mis en examen, Cédric. J'espère que Jonathann libérera sa parole et sa conscience, ça lui permettra d'avancer, et pour mes clients de retrouver un peu de paix.

Maître Randall Schwerdorffer veut également demander un transport sur les lieux de découverte du corps: "Quelqu'un sait forcément toute la vérité et ne l'a forcément pas toute dite". "On est là pour le soutenir par la pensée, par notre présence", a déclaré sa mère, Martine Henry, se disant "stressée".

Share