Une visite surprise d'Emmanuel Macron au Puy-en-Velay

Share

Pour autant, cette opération de communication n'a pas eu les effets escomptés pour l'exécutif, à quelques jours d'une nouvelle manifestation des Gilets jaunes qui devrait avoir lieu le 8 décembre. Le chef de l'État était sur place mardi en fin d'après-midi pour apporter son soutien aux agents.

Critiqué pour avoir tardé à réagir face à la colère des Gilets jaunes, et aux incidents qui ont eu lieu parallèlement, Emmanuel Macron entendait bien se remettre en selle en montant au créneau contre les violences commises en marge des dernières mobilisations nationales.

Deux "gilets jaunes" ont été condamnés lundi à trois mois de prison ferme après avoir été interpellés lors d'un rassemblement samedi soir au Puy-en-Velay (centre de la France), durant lequel la préfecture avait été incendiée, ont indiqué les autorités à l'AFP.

Le chef d'État se rend ensuite dans le poste de police où un autre groupe de personnes portant des gilets jaunes attend le Président et scande le même slogan. Selon le Palais, Emmanuel Macron a salué individuellement la centaine d'agents présents et leur a demandé de "transformer leur tristesse en fierté". "Fierté d'être au service des Français et de l'intérêt général, et d'avoir fait preuve samedi d'un courage sans faille". Emmanuel Macron a également appelé "à la plus grande fermeté dans les suites judiciaires à venir", estimant que "rien ne pouvait justifier de tels actes".

Alors qu'un quatrième samedi de mobilisation se prépare sur les réseaux sociaux, et ce malgré les annonces du gouvernement mardi, le premier ministre a réclamé que celle-ci se déroule "dans le calme".

Share