La carte des stations impactées en France — Pénurie d'essence

Share

Ce mercredi matin à 11 heures, 257 stations sont en rupture totale et 368 en rupture partielle.

"Ne vous rendez aux stations-service qu'en cas de réel besoin (.) Ne faites pas de réserves de confort/précaution", écrit la préfecture dans un communiqué qui recense au moins une quinzaine de stations fermées.

Mais ce mardi, deux entrepreneurs de travaux publics, engagés dans le blocage, ont été convoqués devant le tribunal de commerce de Lorient, rappelle Ouest-France, après une plainte déposée à leur encontre par la direction du dépôt pour entrave à l'activité. "Certaines stations sont en rupture de gazole et d'essence ", confirme-t-il, et d'autres "limitent les livraisons ".

"Passer au gazole classique programmerait notre mort professionnelle", explique le "gilet orange" Bruno Corre, ici lundi à Brest.

En Pays de la Loire, une dizaine de stations-essence sont également à sec.

Dans l'Orne, plusieurs stations-service étaient fermées pour rupture de carburant. Certaines étaient en rupture de gazole tandis qu'ailleurs, les automobilistes devaient faire face à des files d'attente interminables.

Le blocage des dépôts pétroliers de Brest et Lorient ont été levés mardi après-midi, quelques heures après les annonces du Premier ministre Édouard Philippe dont les effets auprès des "gilets jaunes" sur le terrain restaient cependant difficilement mesurables. L'évacuation s'est faite sans heurts selon la gendarmerie. "Une trentaine de + gilets jaunes + venus se relayer devant le dépôt ont été disséminés", précise un officier de gendarmerie. Des rassemblements étaient organisés dans le département, notamment à Nantes.

Les agriculteurs protestaient notamment contre la hausse, en janvier, de la redevance pollutions diffuses (RPD), une taxe qui doit augmenter de 50 à 300% selon les produits.

Share