Fini de blaguer, l'UEFA va frapper très fort sur Manchester City — LdC

Share

Avec notamment la révélation d'un faux sponsoring pour esquiver les sanctions de l'UEFA quant au fair-play financier.

Les Football Leaks pourraient faire une première victime. En Angleterre, c'est surtout Manchester City qui a subi le plus de dégâts.

Selon le Guardian, une enquête indépendante menée par l'instance dirigeante du football européen a été ouverte et une décision est attendue rapidement. "Nous évaluons la situation". Jour après jour, Mediapart, en France, et Der Spiegel, en Allemagne, racontaient les manœuvres des dirigeants pour échapper au fair-play financier, trouver des combines pour payer un minimum d'impôts et bien d'autres choses peu reluisantes. Le club anglais n'aurait pas respecté les règles du Fair-play financier. Dans ces courriers électroniques, il aurait été découvert que le propriétaire du club, le cheikh Mansour Abu, aurait fait gonfler les revenus de son club via un partenariat avec Etihad Airlines, où il aurait lui même versé de l'argent pour qu'il soit redirigé dans les comptes des 'Citizens'. On parle de 140 millions annuels.

Manchester City pourrait être exclu de la Ligue des champions, peut-être dès la saison prochaine. Ceferin, le président de l'UEFA, a annoncé que prochainement la possible sanction pourrait être connue. De quoi lui permettre de rester dans les clous malgré un déficit cumulé de 188 M€ en 2014.

Par voie de communiqué, le club en question a réagi: "Nous ne ferons pas de commentaire sorti de son contexte sur ces documents volés au City Football Groupe et au personnel de Manchester City".

Share