Echanges commerciaux : Comment Trump fait plier le monde

Share

Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

Les Etats-Unis ont annoncé qu'ils suspendaient la hausse de 10% à 25% des droits de douanes sur un ensemble de produits chinois représentant 200 miliards de dollars d'importations, soit la moitié de l'ensemble des importations chinoises dans le pays. Ils se sont engagés à trouver un accord d'ici à 90 jours.

La presse américaine salue le compromis conclu entre Donald Trump et son homologue chinois Xi Jinping le 1er décembre 2018. Wang Yi a lui parlé d'un résultat "gagnant-gagnant" de cette réunion, qui s'est déroulée dans une "atmosphère amicale et sincère".

A l'issue des discussions, le conseiller économique de la Maison-Blanche, Larry Kudlow, avait déclaré quant à lui que la rencontre avait été "très satisfaisante".

Jusqu'au bout, le président américain aura soufflé le chaud et le froid, mais après avoir menacé Pékin, Washington renonce finalement à augmenter les droits de douane pour les importations chinoises. Le FMI estime qu'à court terme le PIB mondial pourrait être réduit de 0,75% si les tensions commerciales devaient encore s'accroître. Le "Buy American" est l'axe fort de la stratégie de Donald Trump.

Les dirigeants des principales économies mondiales "notent les problèmes commerciaux actuels" mais s'abstiennent de toute condamnation du protectionnisme dans ce document rendu public par l'Argentine, le pays hôte.

Les dirigeants soulignent également que le système commercial multilatéral "rate ses objectifs" et "soutiennent la réforme nécessaire de l'Organisation mondiale du commerce (OMC)", sur fond de multiplication par les Etats-Unis des confrontations avec leurs partenaires commerciaux.

"C'est le communiqué final le plus faible jamais vu à un G20", a déclaré Thomas Bernes, expert du Center for International Governance Innovation et ancien négociateur canadien de ce sommet.

La Chine importera plus de produits commercialisables depuis les Etats-Unis dans un effort visant à réduire petit à petit les déséquilibres dans la balance commerciale bilatérale, a-t-il fait savoir.

Le président russe a par ailleurs accordé ses violons avec le prince héritier saoudien Mohammed ben Salmane pour prolonger un accord de baisse de la production de pétrole.

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite et recevez nos meilleurs articles dans votre boîte mail.

Share