Zverev fait tomber Djokovic et remporte le Masters de Londres — Tennis/ATP

Share

Tu as bien mieux joué qu'en phase de poules et tu mérites ta victoire, a reconnu sur le court Novak Djokovic.

"Je suis vraiment satisfait de jouer à haut niveau avec constance, semaine après semaine". Et parmi eux, c'est l'Allemand qui ressort du lot. Le droitier de Hambourg est le premier Allemand à s'imposer dans ce tournoi des maîtres depuis Boris Becker en 1995. Battre Djokovic en finale était une grande performance et une grande victoire pour Sascha. J'ai peut-être perdu quelques matchs très serrés qui auraient pu changer les choses pour moi.

L'aspect historique de ce succès est souligné par les sites Sportschau.fr, "Zverev écrit l'histoire du tennis", et T-Online, "Un Super Zverev remporte un titre historique contre Djokovic".

Ce lundi, Alexander Zverev s'est emparé de la quatrième place mondiale, en délogeant Juan Martin Del Potro. Mais il reste l'impression que ce Zverev est fait d'un autre bois. A 21 ans et en déjouant tous les pronostiques hier soir, de belles années l'attendent.

La deuxième rencontre du jour opposera Roger Federer à Kei Nishikori dans ce groupe Lleyton Hewitt (21h00 heure française). Pour un Top 5 désormais bien établi, c'est maigre. S'il compte déjà trois Masters 1000 à son actif, Zverev peine à confirmer lors des Grand Chelem.

Q: Pouvez-vous nous dire quelle a été la contribution d'Ivan Lendl, votre entraîneur?

En attendant, il est difficile de ne pas imaginer le meilleur quand on songe à l'avenir de ce Zverev. "Sincèrement je lui souhaite". Mais la nouvelle dimension prise par l'Allemand rime avec grosses attentes.

Pour Sasha Zverev, il y aura donc un avant et un après Masters Final édition 2018. Mais lui il l'a gagné cinq fois. Je suis tellement content d'être capable de jouer mon meilleur de tennis aujourd'hui et de gagner le plus gros tournoi de ma carrière pour le moment. "On ne va pas commencer les comparaisons." .

Il faudra aussi se méfier du retour à la réalité et d'un certain relâchement. Le Serbe est néanmoins redevenu cette saison cette véritable machine de guerre qui avait conquis les quatre titres majeurs à la suite (de Wimbledon 2015 à Roland-Garros 2016).

Share