Un robot plus vrai que nature présente le journal télévisé — Chine

Share

Evoquant "une première mondiale", l'agence Chine nouvelle a présenté cette semaine une paire de présentateurs virtuels de journaux télévisés, surfant sur les efforts faits par Pékin pour encourager les technologies d'intelligence artificielle. Cette "première mondiale" a eu lieu lors de la cinquième conférence mondiale sur internet, dans la ville chinoise de Wuzhen, près de Shanghai.

Dopé à l'intelligence artificielle et au machine learning (en français, l'apprentissage automatique), cet hôte, somme tout assez sommaire, peut néanmoins commenter de manière autonome des vidéos en direct et lire des textes sur un prompteur aussi naturellement qu'un vrai professionnel, affirment ses concepteurs.

Seulement sa voix et son visage ne sont pas ceux d'un journaliste, mais bien ceux d'un robot. Il a été modélisé d'après un présentateur bien réel de l'agence et il reprend également sa voix. Avec un atout non négligeable: il peut travailler 24 heures sur 24 et 7 jours sur 7.

L'agence de presse Chine Nouvelle lance un présentateur de JT d'un nouveau genre, entièrement piloté par une IA. "Il travaillera avec les autres présentateurs pour vous apporter des informations précises et vérifiées en temps et en heure". Les deux robots ont déjà fait leur apparition sur des produits mis en ligne par Chine nouvelle, mais ce que compte en faire l'agence n'est pas encore très clair. Ce plan a toutefois été mis en veilleuse ces derniers mois, à la suite des accusations du président américain Donald Trump selon lesquelles ces innovations seraient pillées aux Etats-Unis.

Share