Plusieurs morts dans un incendie en Californie, Malibu menacée

Share

Les cinq victimes ont été découvertes dans la ville de Paradise, dont les 26.000 habitants avaient tous reçu l'ordre d'évacuer. "Les premières constatations indiquent que les victimes étaient dans leurs véhicules" et ont été piégées par les flammes alors qu'elles tentaient de s'enfuir, précisent les services du shérif. Le feu s'est déclaré jeudi matin et a rapidement parcouru plus de 3 000 hectares, entraînant l'évacuation des habitants de la ville de Paradise, située à 240 km au nord de Sacramento. Une partie de la ville de 12 000 habitants est sans électricité et les télévisions locales montraient, vendredi, de longues files de voitures qui quittaient la ville par la route côtière, l'unique voie de sortie vers Los Angeles.

Paradise a été partiellement détruite par l'incendie. "Ce sinistre est très dangereux, s'il vous plaît, évacuez les lieux si on vous le demande", a twitté le département californien pour les Forêts et la protection contre les incendies, Cal Fire.

Vraisemblablement piégées par les flammes dans leur véhicule alors qu'elles tentaient de s'enfuir, cinq personnes sont mortes dans le feu qui s'étend, depuis jeudi, en Californie.

Les enquêteurs continuent de chercher d'autres victimes éventuelles de cet incendie.

Mais le travail des secours est rendu particulièrement difficile par les conditions sur place, le feu étant loin d'être circonscrit.

Des dizaines de maisons ont été détruites, ainsi qu'un hôpital, une station-service, de nombreux véhicules et plusieurs restaurants. Du Blackbear Diner, par exemple, il ne restait ainsi plus que l'enseigne "Welcome to Bearadise". "Nous savons qu'il y a eu des blessés et nous savons qu'il y a eu des morts et nous sommes encore en train d'essayer d'en savoir plus". "L'ampleur de la destruction que nous avons vue est vraiment incroyable et à fendre le cœur", a dit Mark Ghilarducci.

Plusieurs centres d'hébergement ont distribué des masques protecteurs contre les fumées et de nombreuses écoles ont été fermées dans les comtés de Ventura et Los Angeles.

Les autorités craignent désormais que l'incendie, porté par des vents de 56km/h qui pourraient se renforcer vendredi matin, provoque les mêmes ravages dans la ville voisine de Chico où vivent 93.000 personnes.

En septembre, le "Mendocino Complex" avait été maîtrisé après près de deux mois de lutte.

Share