Infantino réagit aux accusations sur le PSG — Football Leaks

Share

Mis à mal à titre personnel dans les dernières révélations des Football Leaks, que ce soit en tant que président actuel de la FIFA ou ancien dirigeant de l'UEFA, l'ancien monsieur tirage au sort de la C1 s'est défendu mercredi devant le siège de la FIFA à Zurich où l'attendaient plusieurs journalistes, notamment ceux de l'AFP et de La Gazzetta dello Sport.

Vendredi dernier, la nouvelle saison des Footballs Leaks a mis en cause Michel Platini et Gianni Infantino à l'époque où ils étaient tous les deux, président et secrétaire général de l'UEFA. "Voilà pourquoi nous comprenons qu'il puisse y avoir des contre-réactions", argumente Infantino qui insiste: "Le fait que vous ayez un fils d'immigrés italiens président de la FIFA ne plaît peut-être pas à tout le monde".

" Dans l'histoire du fair-play financier, 30 violations ont été détectées".

"Je suis autorisé à inviter un ami à un match, je ne vois absolument pas cela comme une violation (du code d'éthique)". "Certainement pas", assure Infantino.

Mais selon Gianni Infantino, tout a été fait dans les règles et dénonce une "une attaque injuste ".

Le procureur haut-valaisan déclare également qu'il n'a eu aucun contact direct avec le procureur de la Confédération au sujet de la FIFA, mais qu'il a simplement demandé au chargé de communication de ce dernier s'il était envisageable qu'une rencontre soit organisée entre Michael Lauber et Gianni Infantino, ce qui a été fait.

Pour rappel, il est notamment reproché à l'Italo-Suisse d'avoir été peu regardant sur la façon dont les différentes fédérations nationales utilisent l'argent versé par la FIFA, contrairement à ses promesses de campagne. Je suis très heureux et très fier d'avoir Rinaldo (Arnold) pour ami.

Share