Donald Trump s'en prend avec virulence à Emmanuel Macron — Tensions en vue

Share

"Le président Macron vient de suggérer que l'Europe construise sa propre armée pour se protéger contre les États-Unis, la Chine et la Russie", a tweeté M. Trump au moment même où Air Force One atterrissait à l'aéroport international d'Orly, près de Paris.

"Très insultant, mais peut-être l'Europe devrait-elle payer sa part du budget de l'OTAN, que les Etats-Unis assument largement", a-t-il écrit sur Twitter à son arrivée à Paris, où il doit assister aux commémorations de la fin de la Première Guerre mondiale.

Donald Trump, qui a fait de l'immigration son principal thème de campagne avant les élections de mi-mandat du 6 novembre, a signé un décret pour tenter de décourager les migrants centraméricains, dont la plupart fuient la violence chez eux, d'entrer aux Etats-Unis. "On ne protégera pas les Européens si on ne décide pas d'avoir une vraie armée européenne". Dans son tweet, le président américain faisait semble-t-il référence aux déclarations mardi d'Emmanuel Macron qui a appelé de ses voeux la création d'une "véritable armée européenne" pour mieux protéger le Vieux Continent.

Emmanuel Macron accueille samedi matin à Paris un Donald Trump particulièrement remonté pour un entretien entre deux dirigeants aux vues radicalement divergentes sur la politique internationale, avant une rencontre à forte portée symbolique avec Angela Merkel à Rethondes, sur les lieux de l'armistice de 1918.

La plaidoirie de Macron pour "une vraie armée européenne". Le sujet, récurrent, reste un terrain miné car il touche au cœur la souveraineté des Etats-membres. Une déclaration étonnante de par sa teneur si l'on la compare à celle faite juste avant son départ: "Cela va être un moment magnifique". "Il y aura beaucoup de pays", avait-il ajouté, assurant que l'annonce de sa présence avait poussé nombre d'autres dirigeants à faire le déplacement.

Des dizaines de chefs d'État et de gouvernement convergeront dimanche à Paris pour marquer le centenaire de l'armistice de la guerre de 14-18.

Au cours du week-end, il se rendra par ailleurs au cimetière américain du Bois Belleau, dans le département de l'Aisne, ainsi qu'au cimetière américain de Suresnes, en banlieue parisienne. Il tiendra ensuite une réception à l'ambassade des Etats-Unis puis participera à un dîner organisé par Emmanuel Macron. Dimanche, Donald Trump participera, en présence d'au moins 60 chefs d'Etat, à une cérémonie au pied de l'Arc de Triomphe au cours de laquelle M. Macron prononcera un discours.

Le président américain avait déjà commis le même genre d'anathème avec Theresa May, la première ministre britannique, lors d'un voyage officiel en juillet dernier.

L'Élysée n'avait pas réagi vendredi soir au tweet du locataire de la Maison Blanche.

Share