12 morts dans une attaque dans un bar-discothèque en Californie — Insécurité

Share

Mercredi soir, il a été abattu près de chez lui, dans un bar à Thousand Oaks, au nord de Malibu, où un ancien soldat a ouvert le feu, tuant douze personnes avant de se suicider. "Il a sorti une arme et a commencé à tirer". "Le premier officier de police à entrer dans le bar" a été blessé et est décédé à l'hôpital, a-t-il précisé. Plusieurs témoins, interrogés par les médias locaux, affirment que le tireur a lancé des grenades fumigènes avant d'ouvrir le feu. Sur les réseaux sociaux, de nombreuses images des alentours du Borderline Bar and Grill, où a eu lieu la fusillade, ont été diffusées. Il est intervenu pour sauver des vies.

Il n'est pas clair pour le moment si l'individu a mis fin à ses jours où s'il a été neutralisé par la police qui est arrivée sur les lieux à peine trois minutes après les premiers appels d'urgence. Et il avait été victime de coups dans un bar en janvier 2015, mais ce n'était pas l'établissement visé mercredi soir.

Il a été trouvé mort à l'intérieur du bar.

Ces coïncidences tragiques sont de plus en plus fréquentes aux États-Unis.

Sur Twitter, le président américain a indiqué avoir été "pleinement informé sur la terrible fusillade en Californie" et salué "la bravoure" des policiers. "Que Dieu bénisse toutes les victimes et les familles des victimes", a ajouté Donald Trump.

Cette fusillade intervient "un peu plus d'un an après la tuerie de Las Vegas" où un tireur isolé avait fait 58 morts et plus de 500 blessés lors d'un festival de musique en plein air, le 1er octobre 2017, rappelle le quotidien. C'est la vingtième la plus meurtrière depuis 1949 aux Etats-Unis.

Share