Un journaliste de CNN privé de son accréditation à la Maison Blanche

Share

Au lendemain des résultats des élections de mi-mandat aux Etats-Unis, Jim Acosta est revenu sur un clip de campagne du camp Trump, comparant les migrants d'Amérique centrale en route vers les Etats-Unis à une "invasion".

"Le président a alors dit que "CNN devrait avoir honte" de l'avoir comme employé, ajoutant qu'il était une "personne impolie et horrible". Le journaliste qui a succédé ensuite à Jim Acosta au micro a pris la défense de son confrère, le saluant comme un "reporter scrupuleux". "Je suis pas un de vos grands fans, pour être honnête" et "vous n'êtes pas le meilleur", a rétorqué Donald Trump, avant de répondre à sa question.

"Je viens de me faire refuser l'accès à la Maison Blanche", a confirmé sur Twitter Jim Acosta, qui, au cours du point presse, avait refusé de rendre le micro à une membre de l'équipe de la Maison Blanche alors que le président américain ne voulait plus lui répondre davantage.

Donald Trump a également fait taire une autre journaliste de CNN, April Ryan, qui tentait de lui poser une question sans avoir le micro.

Mme Sanders a qualifié l'attitude du journaliste d'"inacceptable" et d'"irrespectueuse envers ses collègues en ne leur offrant pas l'opportunité de poser une question". "Je fais l'objet d'une couverture (médiatique) très inexacte", a-t-il ensuite affirmé.

A la fin de la conférence de presse qui aura duré près d'1h30, il a espéré que "le ton puisse s'améliorer". "Je rends les coups et je ne me bats pas pour moi, mais pour le peuple de ce pays", a-t-il conclu. Comme quoi, la situation ne s'améliore pas entre le président et les journalistes américains.peu de temps après, CNN a apporté son soutien à son journaliste et appelé le président américain à respecter la presse libre.

Le 45e président des Etats-Unis a de très mauvaises relations avec une partie de la presse américaine, dont CNN et les grands réseaux CBS, ABC et NBC, ainsi que les quotidiens New York Times et Washington Post.

Share